L’ÉDITO PARENTS par Catherine de Lasa

Votre enfant et son doudou

Le doudou, source de réconfort
Rares sont les enfants qui n’ont pas un doudou, un petit objet
dont ils ne se séparent pas et qu’ils ont nommé à leur façon.
Cet objet est une peluche ou parfois un morceau de tissu, interchangeable,
du moment qu’il a une caractéristique précise ; tel enfant ne veut que d’un foulard de soie, ce qui lui rappelle l’écharpe que sa mère porte au cou.
Tout se passe donc comme si un rappel du corps maternel (ici le toucher de la soie) rappelait magiquement la présence sécurisante du parent de référence. Cet objet est très important quand l’enfant se sent démuni face à un univers inconnu, par exemple le premier jour d’école, une maison inconnue,
ou, plus effrayant encore, le gouffre du sommeil.

 

Le pouvoir d’apaisement du doudou
Comment cet « objet transitionnel », comme disent les psychanalystes,
a-t-il un tel pouvoir d’apaisement ?
Au début de la vie, les parents comblent l’enfant de soins, de chaleur, de nourriture, au moment où il en a besoin. Progressivement, il doit réaliser que cette présence lui échappe. Comme il les a vus revenir régulièrement aux mêmes heures, il devient capable de les attendre, sans être ravagé par l’angoisse. La fonction de l’objet transitionnel est d’assurer la transition entre la fusion totale (« ma mère est là quand je veux ») et la réalité de l’absence.

 

La fonction de rappel du doudou
L’objet fonctionne comme un rappel : on peut le manipuler à sa guise, et ce contact est déjà une distance par rapport à la personne réelle qui est là sans être là.
L’attachement au doudou marque donc une étape-clé dans la croissance de l’enfant, puisqu’il l’aide à conquérir son autonomie.

 

Se détacher de son doudou
Que se passe-t-il si l’objet vient à manquer accidentellement ?
Il arrive que les parents supportent mal cette perte, montrant ainsi qu’ils restent attachés à une image de leur enfant qui peut être déjà dépassée. L’enfant peut prendre alors les devants, profitant de l’occasion pour proclamer haut et fort son désir de grandir… et d’étonner son entourage.

 

Retrouvez cette page parents dans le livre Oscar et son doudou chéri.

Doudou_Oscar