Comment parler du harcèlement scolaire ?

Temps de lecture : 5 min.
Thèmes : harcèlement scolaire, cyberharcèlement, racket, exclusion, violence à l’école

Max_Nicolas_Menaces

Dans la cour, à la cantine, dans les couloirs, une violence quotidienne peut s'exercer à l'école, dont de plus en plus d'enfants sont victimes. Le harcèlement, pour le combattre, il faut d’abord en parler !

Le harcèlement scolaire, le grand fléau des écoles

Photo_DDSM_Max_et_Lili

Dominique de Saint Mars a toujours été particulièrement sensible à ce fléau. Depuis 30 ans, elle aide les enfants à se défendre des moqueries et des humiliations. Elle nous parle du harcèlement scolaire.

Le harcèlement est de plus en plus courant dans les écoles. En primaire, 12 % des enfants sont harcelés et cela peut commencer dès le CP.

> Ces humiliations et ces moqueries à répétitions qu’un ou plusieurs élèves font subir à un élève devant les autres constituent une souffrance dont l’enfant peut se souvenir toute sa vie. Le ou les agresseurs veule(nt) dominer leur victime, l’humilier, la ridiculiser pour qu’elle finisse par se sentir seule et inférieure.

> C’est pourquoi en parler avec votre enfant est important pour le sensibiliser dès le plus jeune âge. Il ne faut pas laisser faire cette violence, ni se laisser faire. Ni complice, ni victime ! Faire souffrir, ça ne peut pas être un jeu. En parler, ce n’est pas rapporter, c’est protéger et empêcher ce qui est interdit.

Les différentes formes de harcèlement

Max_Nicolas_Insultes

> Les injures, les moqueries, les fausses rumeurs et tous les mots blessants peuvent être considérés comme du harcèlement lorsqu’ils sont répétés.

> Lorsqu’un agresseur entretient un sentiment de peur chez un enfant et exerce une pression sur lui, il s’agit d’un harcèlement moral et psychologique.

> Le harcèlement peut aussi aller jusqu’à la menace physique lorsque l’enfant subit des violences.

Max_Lili_Cyberharcelement

> Avec Internet et les réseaux sociaux, on parle de cyberharcèlement quand un agresseur publie des photos et des commentaires pour atteindre la dignité de sa victime.

> Le racket est un type particulier de harcèlement qui peut aller très loin : c’est un vol d’argent ou d’objets que le racketteur obtient en intimidant, en menaçant ou en frappant sa victime.

Conseils pour la prévention anti-harcèlement scolaire

max_amis_partager

> Apprendre à l’enfant les règles de comportement à l’école et en société. Le vivre ensemble, ça s’apprend tôt !

> Expliquer à l’enfant qu’on peut partager ses copains ! Au primaire, les amitiés sont souvent fusionnelles, c’est pourquoi les enfants peuvent vite être mis à l’écart. Dès le plus jeune âge, on peut leur apprendre que se sentir exclu fait toujours souffrir.

Lili_non_au_harcelement

> Lui rappeler que l’école est un lieu où il doit se sentir en sécurité. À l’école, toute forme de violence est interdite.

> Lui montrer l’importance de l’empathie. Le harcèlement implique un harceleur, un harcelé, mais aussi des spectateurs, qui n’agissent pas, soit parce qu’ils trouvent ça drôle, soit parce qu’ils n’osent pas. En apprenant à l’enfant à se mettre à la place des autres, on lui donne des clefs pour mieux agir s’il se retrouve témoin de situations de harcèlement.

Max_Pere_Discuter

> Discuter régulièrement avec l’enfant de sa vie à l’école : l’interroger sur ses activités en classe, mais aussi sur ses amis, ses émotions, sa place dans le groupe…

> Donner confiance à l’enfant. Le harcèlement repose souvent sur un rejet des différences. C'est pourquoi il faut aider l’enfant à accepter ses différences et à en être fier. 

Comment parler du harcèlement scolaire en famille ?

Max_Lili_Famille_Parler

> Informer l’enfant : lui expliquer ce qu’est le harcèlement, pour qu’il apprenne à l’identifier s’il en est un jour victime ou témoin.

> Expliquer que la violence, qu’elle soit verbale ou physique, n’est pas acceptable : c'est grave d'humilier, de blesser, de rabaisser un autre enfant.

> Faire comprendre à l’enfant qu’il peut se confier : la famille doit apparaître comme un espace de parole libre, sans jugement, sans honte. Beaucoup d’enfants victimes de harcèlement n’osent pas en parler. Dès le plus jeune âge, c’est important que l’enfant sente qu’il pourra toujours parler à des personnes de confiance.

> Encourager l’enfant à parler de ce qui ne lui semblerait pas normal. Votre enfant saura ainsi qu’il faut parler aux adultes de toute situation de violence, sans avoir peur.

> Rappeler à l’enfant qu’on est plus fort ensemble contre le harcèlement. En brisant la loi du silence, si un jour il en est témoin, il pourra encourager les autres à dire aussi STOP !

Ressources gratuites sur le harcèlement scolaire

Pour aborder ce sujet avec les élèves et en discuter tous ensemble, téléchargez :

  • notre diaporama « Comment lutter contre le harcèlement scolaire ? » 
  • la fiche élève correspondante
  • l'affiche « NON au harcèlement scolaire avec Max et Lili »

Les livres « Max et Lili » sur le harcèlement

Prévention, information et soutien face au harcèlement scolaire

Pour aller plus loin dans la prévention, l’information et en cas de situations de harcèlement scolaire, voici quelques liens et numéros de téléphone utiles.

EN FRANCE :

> Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse, Non au harcèlement : https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr

> Le 3020 : un numéro d’écoute anonyme et gratuit au service des familles et des victimes.

Le 3018 : Net écoute, un numéro d’écoute pour les jeunes victimes de violence numérique : https://www.netecoute.fr

 

EN BELGIQUE :

> Le 0800/95580 : numéro vert « cole et Parents ».

 

EN SUISSE, Canton de Genève :

> Un dépliant à l’intention des parents : https://www.ge.ch/document/8917/telecharger

> Un dépliant pour les élèves : https://www.ge.ch/document/depliant-harcelement-scolaire-intention-eleves